L'art d'écrire

Ecrire pour s'exprimer, s'amuser et surtout écrire avec fierté

Catégorie : Avant/Après

Gwénaël. 7 ans, TDA et dyslexique

Gwénaël est venu me voir en milieu de CE1. Ce jeune garçon, timide et peu sûr de lui tremblait en écrivant et se plaignait également de douleur. Il était déjà suivi pour un trouble de l’attention mais aussi pour une dyslexie. Pour lui, écrire était très compliqué et cela lui demandait des efforts importants et beaucoup de temps. Il était accompagné en classe par une AVS qui notait l’essentiel de ses cours.

La rééducation a été relativement longue (11 mois), dans la mesure où, suivi par plusieurs spécialistes, il n’avait pas toujours le temps ni l’attention nécessaires aux exercices quotidiens. Il ne s’est néanmoins jamais découragé et il a réussi peu à peu à être moins crispé, à acquérir une bonne position de la main et à prendre confiance. Son travail s’est amélioré de façon significative, d’abord pendant les séances puis dans son travail scolaire.

Gwénaël doit encore gagner en régularité, mais je ne doute pas que le travail qu’il continue à faire renforcera ses progrès en écriture, progrès dont il peut déjà être très fier.

Alexandre. 7 ans, gaucher.

En début de CE1, Alexandre n’avait pas encore maîtrisé les règles de l’écriture. Il dessinait certaines lettres et il faisait beaucoup de lettre à lettre. Son écriture était maladroite, trop grande et elle n’était pas correctement posée dans l’espace, tant pour le suivi de ligne que pour le respect des marges. De plus, ce garçon, très exigeant et perfectionniste, ne comprenait pas pourquoi il n’arrivait pas à un résultat plus satisfaisant.

Après un travail sérieux et régulier, il a progressivement vu ses progrès et a repris confiance. Pour son début de CE2, il a désormais une écriture régulière, harmonieuse et efficace dont il est fier.