Comment ça marche ?

Le geste d’écriture a besoin d’être appris pour être parfaitement maîtrisé et réalisé. Tout a son importance : la posture du corps, la position de la feuille, la tenue du crayon, le mouvement des doigts et celui du bras, la forme des lettres. Si cet apprentissage a été incomplet ou interrompu, des difficultés surviennent. Il est alors indispensable d’y remédier.
La rééducation de l’écriture se fait alors au cours de séances individuelles.
A partir d’extraits de l’écriture habituelle (pages du cahier, prise de notes…) et de l’observation de la personne en train d’écrire, j’analyse les difficultés et je mets en place un programme d’exercices à réaliser.
Ils sont présentés et expliqués dès la première séance et se poursuivront tout au long de la rééducation. C’est la pratique quotidienne de ces exercices qui permettra d’améliorer le geste, puis l’écriture. Ils représentent un travail de 10 à 20 minutes par jour.
Pour un enfant, il est indispensable qu’un parent assiste à la séance pour pouvoir l’aider à les reproduire à la maison.
Pour qu’elle soit réussie, une rééducation demande un investissement personnel sérieux et régulier.

La première séance

Cette séance est avant tout une prise de contact avec votre enfant et avec vous-même. Etablir une relation de confiance facilitera le bon déroulement de la rééducation.
C’est également l’occasion d’observer et d’analyser l’écriture à partir d’échantillons divers. Il est utile d’apporter certains cahiers ainsi que des devoirs pour une rééducation d’une écriture d’enfant. Pour les adultes, il peut s’agir de lettres ou de prise de notes… La personne est également observée en train d’écrire 2 courtes phrases afin de repérer plus spécifiquement la posture et la tenue du crayon.
Puis, les exercices de rééducation commencent.
Un peu plus longue que les suivantes, cette séance dure environ 1h15.
Une deuxième séance est programmée 2 semaines plus tard.

Les séances suivantes

A chaque séance, l’examen du travail effectué à la maison et des écrits récents permet de mesurer les progrès accomplis et les difficultés qui perdurent. Une nouvelle série d’exercices adaptés à la progression est alors proposée.
Chaque séance est espacée de 3 à 4 semaines et dure entre 50 minutes et 1 heure.
Une rééducation nécessite en moyenne 6 à 8 séances. Sauf pathologie particulière, elle ne dépasse pas 10 séances.
C’est bien la régularité avec laquelle le travail demandé est réalisé qui permet de faire de la rééducation un succès.

La séance bilan

Cette séance est elle aussi un peu particulière. Elle permet de mesurer le chemin parcouru grâce la rééducation en comparant des travaux avant/après. L’enfant se voit aussi remettre un diplôme le félicitant de ses progrès et il obtient son fameux crayon d’or !
C’est enfin l’occasion de recevoir les derniers conseils afin de consolider ses acquis.